Aller au contenu principal
Search
Eau
 - 14 April 2021

Baromètre eau-santé NC

Le premier baromètre eau-santé en Nouvelle-Calédonie, piloté par la direction des Affaires sanitaires et sociales, a été publié.

Selon cette étude, les Calédoniens estiment que la qualité de l’eau du réseau est bonne, voire très bonne. Avec des nuances à apporter selon les zones géographiques et les différentes perceptions d’une eau dite potable.

Porté par la Politique de l’eau partagée, qui a été adoptée par le Congrès en 2019, le projet de baromètre eau-santé rejoint l’une des thématiques de travail du projet de coopération régionale PROTEGE qui a permis de le financer. L’enquête téléphonique, menée en mai 2020, a touché un échantillon représentatif d’un peu plus de 1 500 personnes sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie. Objectif ? Recueillir auprès des Calédoniens leurs perceptions par rapport à la qualité de l’eau et aux risques sanitaires associés, leurs connaissances des services de l’eau ou encore leurs représentations de la ressource.

Cinq profils de consommateurs

Le baromètre eau-santé dresse une typologie des consommateurs qui comprend cinq catégories :

  • Les motivés : ces usagers perçoivent l'ensemble des problématiques liées à l'eau, notamment sanitaire et environnementale. Ils s'attendent à une dégradation dans le futur tant au plan de la quantité que de la qualité.
  • Les solidaires : peu conscients du risque sanitaire lié à l’eau, ces consommateurs sont en revanche assez critiques sur le rapport qualité/prix de l'eau et sont conscients du problème de l'accès à la ressource. Ils ont déjà mis en place des écogestes et sont prêts à en faire davantage.
  • Les conscients peu concernés : raccordés au réseau, ces usagers, principalement aux îles Loyauté, utilisent en priorité une source alternative, c'est pourquoi ils se sentent peu concernés par les problématiques liées à l’eau de distribution. Toutefois, ils pensent qu'il y aura une dégradation de la ressource à long terme.
  • Les sceptiques : ces consommateurs ont totalement confiance dans le réseau de distribution d'eau potable et sont sceptiques quant aux problématiques liées à la ressource. Situés en majorité sur le Grand Nouméa, ils pensent qu'il y aura toujours de l'eau douce.
  • Les éco-restreints : raccordés au réseau, ces foyers généralement modestes se préoccupent d'abord du rapport qualité/prix jugé trop élevé. La problématique de la ressource en eau n'est pas leur priorité.

Découvrez encore plus d'informations sur le site du Gouvernement de Nouvelle-Calédonie ICI.

Partager cet article