Aller au contenu principal
Search
Agriculture et foresterie
 - 23 August 2021

Découvrez en vidéo les 7 agriculteurs membres du réseau des fermes de démonstration en agroécologie PROTEGE

Tehei, Anna, Moïse, Mathieu, Françoise, Moetini, Leïla et Geoffrey sont les lauréats de l’appel à candidature lancé par la Direction de l’agriculture de Polynésie française sur les fermes de démonstration en agroécologie.

Le réseau des fermes de démonstration en agroécologie PROTEGE réparti sur la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française et Wallis et Futuna se met en place depuis 2019. 

La finalité de ce réseau est d’accompagner l’ensemble des systèmes agricoles (végétaux et animaux) vers l’agroécologie et l’agriculture biologique pour une plus grande autonomie vis-à-vis des intrants importés, une plus grande biodiversité cultivée et fonctionnelle, une meilleure gestion des ressources (eau, sol…), une plus grande résilience face au changement climatique et une sécurité alimentaire renforcée.

Le réseau doit ainsi faire la démonstration de la viabilité technique, économique et sociale de systèmes agroécologiques adaptés aux réalités de parties prenantes diverses et variées comme les agriculteurs familiaux-vivriers, les professionnels, des publics en formation agricole et les décideurs des collectivités.

En Polynésie française, sept fermes de démonstration ont été sélectionnées.
Tehei, Anna, Moïse, Mathieu, Françoise, Moetini, Leïla et Geoffrey sont les lauréats de l’appel à candidature lancé par la Direction de l’agriculture de Polynésie française sur les fermes de démonstration en agroécologie.


Tous animés de la volonté d’œuvrer ensemble pour la transition agroécologique de leur pays, ces agriculteurs sont représentatifs de la diversité des exploitations agricoles polynésiennes engagées dans des modes de productions durables.
Ils se sont rencontrés pour la première fois lors d’un atelier de deux jours, les 24 et 25 mars 2021, à Papara.
Au programme de ces journées, différents ateliers ont permis à chacun de se connaître, d’échanger sur leurs pratiques puis de mobiliser l’intelligence collective du groupe pour définir les objectifs, les priorités d’actions et les modalités de fonctionnement du réseau.
Des visites de terrain ont également été organisées sur les exploitations de deux fermes à Papara et Mataeia, suivies d’une sensibilisation sur l’utilisation des plantes de service et des discussions sur la certification biologique.

La Direction de l’agriculture de PF et la CPS PROTEGE se félicitent de ce premier atelier qui donne le ton du réseau. Les agriculteurs sont fiers et forts de leurs démarches respectueuses de l’environnement ; l’équipe encadrante est d’autant plus motivée à les soutenir et les appuyer.
Un document de présentation du réseau décrivant ses objectifs et des actions mises en œuvre ainsi que la synthèse de ces 2 jours d’ateliers, sera remis au Vice-Président Tearii ALPHA. Les travaux conduits sur les fermes permettront d’appuyer la diffusion de l’agroécologie en Polynésie française conformément aux orientations du Schéma Directeur « Agriculture » récemment adopté.


Cette vidéo a été produite avec le soutien financier de l’Union européenne. Son contenu relève de la seule responsabilité de la Communauté du Pacifique et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.

Découvrez la vidéo :

 

fermes de démonstration PROTEGE Union européenne agriculteurs direction de l'agriculture
Partager cet article